Plan d’urgence de United Airlines en cas d’attente sur le tarmac

À compter du 24 mai 2018

Conformément au règlement du ministère des Transports sur la protection renforcée des passagers aériens (14 CFR, partie 259), United Airlines (« United ») a créé un plan d’urgence en cas d’attente sur le tarmac (le « plan »). Dans l’éventualité d’un tel retard avant le décollage ou après l’atterrissage, United veillera à ce que : 

  1. Concernant les vols intérieurs couverts par ce plan, United n’autorisera aucun appareil à stationner sur le tarmac plus de trois heures avant de permettre aux passagers de descendre sauf si : (1) le commandant de bord considère qu’il existe un risque de sécurité ou si la situation ne permet pas à l’appareil de quitter sa position sur le tarmac pour laisser ses passagers descendre (p. ex. des conditions météorologiques particulières ou une directive émise par une agence gouvernementale compétente) ; ou (2) si un contrôleur aérien informe le commandant de bord que le fait de retourner à la porte ou à un autre point de débarquement, afin de permettre aux passagers de débarquer, gênerait considérablement les opérations sur l’aéroport ; (3) ou encore, en cas de vol en partance uniquement, si l’appareil revient à un point de débarquement adapté dans les trois heures.
  2. Concernant les vols internationaux au départ ou à destination d’un aéroport américain couverts par ce plan, United n’autorisera aucun appareil à stationner sur le tarmac d’un aéroport américain plus de quatre heures avant de permettre aux passagers de descendre sauf si : (1) le commandant de bord considère qu’il existe un risque de sécurité ou si la situation ne permet pas à l’appareil de quitter sa position sur le tarmac pour laisser ses passagers descendre (p. ex. des conditions météorologiques particulières ou une directive émise par une agence gouvernementale compétente) ; ou (2) si un contrôleur aérien informe le commandant de bord que le fait de retourner à la porte ou à un autre point de débarquement, afin de permettre aux passagers de débarquer, gênerait considérablement les opérations sur l’aéroport ; (3) ou encore, en cas de vol en partance uniquement, si l’appareil revient à un point de débarquement adapté dans les quatre heures. 
  3. Concernant tous les vols couverts par ce Plan, United fournira repas et bouteilles d’eau deux heures après que l’appareil aura quitté la porte d’embarquement (en cas de départ) ou après l’atterrissage (en cas d’arrivée) si l’appareil reste sur le tarmac, sauf si le commandant de bord estime que la fourniture de ce service pose un problème de sécurité.
  4. Concernant tous les vols couverts par ce Plan, United fournira un accès à des toilettes en état de marche, une température en cabine agréable et une aide médicale, si cela est nécessaire pendant le temps où l’appareil reste sur le tarmac. 
  5. Concernant tous les vols couverts par ce Plan, United assure que, toutes les 30 minutes, les passagers des vols retardés seront informés sur l’évolution du retard, notamment des raisons de l’immobilisation sur le tarmac, si celles-ci sont connues.
  6. Concernant tous les vols couverts par ce Plan, United assure que les passagers des vols retardés seront informés, 30 minutes après l’heure de départ prévue (ou après l’heure de départ réelle en cas de retard notifié aux passagers avant l’embarquement), puis toutes les demi-heures, de l’éventuelle possibilité de débarquer si l’appareil est à proximité d’une porte d’embarquement ou d’une zone de débarquement dont la porte est ouverte.
  7. United dispose des ressources nécessaires pour appliquer ce Plan.
  8. United a coordonné la mise en œuvre de ce plan avec les autorités aéroportuaires (notamment les exploitants des aérogares, le cas échéant) de chaque aéroport américain que nous desservons, y compris les aéroports de détournement américains habituels, et collaborera si nécessaire avec les autorités aéroportuaires et les autres compagnies aériennes pour partager les installations et libérer des portes en cas d’urgence.
  9. United a travaillé à l’élaboration de ce Plan en collaboration avec le service des douanes et de la protection des frontières (CBP) pour chaque aéroport régulièrement utilisé pour nos vols internationaux, y compris les aéroports de détournement, ainsi qu’avec l’Agence nationale américaine de sécurité dans les transports (TSA) pour chaque aéroport desservi, y compris les aéroports de détournement.

Remarque : Le plan d’urgence en cas d’attente sur le tarmac mis en place par la compagnie aérienne exploitante s’applique lorsque celle-ci assure un vol marqué d’un code United (UA).

Annonces publicitaires